grand-placegrand-placegrand-placegrand-placegrand-placegrand-place
Accueil | Bruxelles ésotérique | Art nouveau | Venetian and Flemish Masters | Anciennes expositions | Contact

Pudeurs et colères de femmes

jusqu'au 25 août 2011.

Voiles et dévoilements

La Fondation Boghossian, installée Villa Empain à Bruxelles, accueille des plasticiens de toutes origines sur le thème du voile et de la parure, de la chair couverte ou découverte. « Pudeurs et colères de femmes », c'est le raffinement, l'élégance, l'extravagance aux confins des cultures et des religions… Orlan la « body-artiste » est toujours d'attaque !

pudeurs et coleres de femmes

Balthasar Burkhard : Sevilla 05, 2007 © COURTESY OF COLLECTION ING BELGIUM,BRUXELLES

Nul doute qu'avec cette abondance de sculptures, d'installations, de photographies, les « pudeurs » et sempiternelles « colères » féminines face au mâle trouvent, de part et d'autre des barrières culturelles, un exutoire en rapport. Poétique, raffinée, drôle et critique, l'exposition de la Fondation Boghossian rassemble des plasticiens des deux sexes qui brodent à qui mieux mieux sur le thème du voile et du dévoilement. Un sujet en or et un sujet piège… Des sculptures, des installations, des photographies, des objets, des tableaux y interrogent, le plus souvent avec finesse et élégance, le sens des voilements et des dévoilements du corps féminin. Ce qu'ils cachent et ce qu'ils révèlent, de la voilette à la burqa, en Occident comme en Orient.

Tout tourne, on l'aura compris, autour de la burqa, du foulard, du tchador mais aussi de la résille, de la voilette, du drapé, bref de la parure féminine au sens large, imposée, choisie, consentie ou jetée aux orties. Autour de la sainteté et de la laïcité, de la dissimulation et de la révélation de la chair, de l'érotisation, à géométrie variable. Et du désir, parfois, des jeunes générations du Proche et du Moyen Orient d'en finir avec les usages de maman (de papa) pour accéder à la modernité.
Plusieurs des artistes retenus ont un statut international. Œuvrant à Londres, New York, Paris, Berlin, loin de leur Orient natal et dans le giron des galeries, ils puisent dans l'arsenal des traditions de quoi attiser la curiosité occidentale. Tout aussi souvent, ils la déroutent comme l'Iranienne Sirin Neshat ou l'Israélienne Léora Laor représentées l'une et l'autre par des photographies et des vidéos fortes.

Multiculturelle, l'exposition s'inspire des travaux de Jean-Claude Bologne (Histoire de la pudeur, Histoire du sentiment amoureux, Histoire de la conquête amoureuse) et n'est politique qu'en deuxième intention, au détour d'œuvres qui ciblent l'ambiguïté culturelle en Egypte ou en Iran, en Chine ou au Japon et bien sûr en Europe.( Danielle Gilmon)

Informations

"Pudeurs et colères de femmes "
du 15 mars au 25 août 2011, tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h30.
Prix de l'entrée : 10 €
Réductions pour les groupes, les étudiants et les seniors : 8 €
Réduction pour les groupe d'au moins 15 personnes : 7 €
Gratuité pour les enfants de moins de 8 ans.

visites guidées organisées sur réservation : 75 € à virer au préalable sur le compte de la Fondation Boghossian :pour réserver votre visite (compte n° 001-5349000-11. )
Si vous souhaitez une visite guidée par Nathanaelle Blanpain, merci de prendre contact

soit par mail natanael@base.be

ou par téléphone : 02 / 512 86 92 - -- 0485 / 02 07 25

Adresse

Villa Empain
67 avenue Franklin Roosevelt, 1050 Bruxelles
Accès par transport public : trams 25, 94 (stib) – bus 71 (stib), 366 (tec)