grand-placegrand-placegrand-placegrand-placegrand-placegrand-place
Accueil | Bruxelles ésotérique | Van Rysselberghe & Wiener Werkstätte| Victor Horta | Contact

La Russie à l'avant-garde (1900-1935)

Du 6 octobre 2005 au 22 janvier 2006

En choisissant de présenter le mouvement artistique le plus révolutionnaire du XXe siècle en Russie, dans le cadre d'Europalia Russia, le Palais des Beaux-Arts montre sa volonté de focaliser l'attention sur la novation et les précurseurs.

En 1907, un mouvement hors du commun secoue le monde artistique russe : il touche les arts plastiques, le théâtre, l'architecture, le cinéma, la photographie, la poésie, le design. La première avant-garde russe se dresse contre le naturalisme et les rêveries symbolistes. Elle connaîtra de nombreuses étapes - néo-primitivisme, cézannisme, fauvisme russe, cubo-futurisme, première abstraction, suprématisme, constructivisme, école de Matiouchine, école de Filonov - avant de se fondre progressivement dans l'idéologie soviétique. Elle réunira ou opposera des artistes de légende, tels Gontcharova, Larionov, Filonov, Malévitch, Tatline, Exter, Popova, Rozanova ou encore Rodtchenko...

Fresque étonnante de l'histoire éclatante de ce mouvement, l'exposition en illustre les origines et la manière dont, à la fin des années 20 et dans les années 30, l'avant-garde s'associe au réalisme socialiste. Les oeuvres proviennent des musées russes et de grands musées internationaux.

Informations pratiques :

Exposition du 6 octobre 2005 jusqu'au 22 janvier 2006 au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, 23 rue Ravenstein 1000 Bruxelles.                   

 Du tsar à l'empereur (Moscou - Saint-Petersbourg)

Du 11 octobre 2005 au 22 janvier 2006

Quand, en 1547, Ivan IV s'empare du pouvoir, la Moscovie est déjà libérée du joug mongol depuis un demi siècle. Elle s'organise jusqu'à devenir un puissant empire sous Pierre le Grand qui, en 1703, fonde la nouvelle capitale : Saint-Petersbourg. Des trésors venant des musées les plus célèbres de Russie et de certaines collections de province illustrent cette époque cruciale.

Une évocation de Novgorod, la plus ancienne ville de Russie, introduit les symboles du pouvoir centralisé à Moscou du temps des premiers tsars, tandis que des icônes et des objets de culte témoignent de l'importance de la religion dans la vie quotidienne. Au XVIIe siècle, le siècle d'or, c'est la cour des Romanov qui brille de tous ses feux. Plus loin, Pierre le Grand nous fait découvrir sa passion pour la mer et pour l'Europe occidentale, et affiche ses goûts extravagants : trésors antiques de Sibérie, chinoiseries, cabinets de curiosités. Elisabeth, fille de Pierre, rehausse encore le prestige de Saint-Petersbourg par la construction de somptueux palais, confiée à l'architecte Rastrelli. Enfin survient Catherine la Grande : une impératrice moderne, tournée vers l'Europe, qui fera de Saint-Petersbourg une ville prospère et un véritable musée.

Informations pratiques :

Exposition du 11 octobre 2005 jusqu'au 22 janvier 2006 au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, 23 rue Ravenstein 1000 Bruxelles. Si vous souhaitez une visite guidée par Nathanaëlle, veuillez prendre contact au n°02/512.86.92. ou par courriel via natanael@versateladsl.be